Cette interview nous est présentée par Pierre-Yves, Directeur Général et Vola Potinet, Coach des cœurs et de la libération.

Pierre-Yves Antras dirige depuis 2013 l’entreprise Haute-Savoie Habitat, un office départemental qui gère 17 100 logements, répartis sur 160 communes.

Introduction

Pour Pierre Yves Antras, d’une façon récurrente, la bienveillance est toujours là. Dans le schéma de l’entreprise libérée qui, à la base repose sur un projet stratégique d’entreprise autour de la confiance, il est important de structurer les relations sur la totalité des parties prenantes. En effet, c’est par cette notion de confiance mutuelle et partagée qu’on arrive à être bienveillant à travers l’écoute, la compréhension et la considération des autres.

La stratégie « Cap confiance » est utilisée chez Haute Savoie Habitat. Elle est surtout liée à l’initiation de la mise en place de groupes de schéma et de méthode participative. C’est cette méthode qui a permis à l’entreprise d’être une entreprise libérée, notamment en entrant dans le bonheur au travail.

Ce concept de bonheur a commencé par la libération de la gestion du stress qui peu à peu a permis d’établir la confiance entre les salariés et l’entreprise et entre eux-mêmes.

Pour Pierre-Yves Antras, la bienveillance c’est d’avoir un regard positif sur soi-même afin de pouvoir l’engager vers l’autre, puis dans une logique plus collective, en invitant tous les salariés à participer à tous les niveaux. D’où « l’Évidence managériale » c’est-à-dire la prise de conscience de quelque chose qui va dans le bon sens et qui touche au regard bienveillant. En effet, le regard bienveillant du manager vis-à-vis des salariés consiste à les aider à gérer le stress et à les mettre en confiance pour qu’ils soient plus productifs. Il est important que les salariés et l’entreprise s’inscrivent dans une coconstruction « gagnant- gagnant ». Par ailleurs, le bien-être nous permet de bien faire.

Interview complète

Selon Pierre-Yves, il faut toujours favoriser les échanges, il faut que tout le monde participe pour pouvoir avancer et évoluer ensemble. Il est impératif que le manager intègre un regard positif vis-à-vis de son équipe. Pierre-Yves Antras a même écrit un livre sur le cheminement pour « libérer son entreprise », qui est un livre de partage. D’ailleurs, ce livre s’appuie sur 32 salariés qui ont accepté de donner leur avis sur ce qu’est une entreprise libérée.

Dans la notion de bienveillance, il est important d’être positif, il faut ouvrir le « canal cœur », c’est-à-dire, reconnaître l’autre ; il faut aussi qu’on ait une grande capacité d’intelligence émotionnelle, car si on est en paix avec les autres, on sera en paix avec nous-mêmes. Le travail relationnel est donc essentiel pour être dans la bienveillance.

En outre, dans la bienveillance, il faut savoir regarder l’autre avec ses forces et ses faiblesses. Pour la mettre en place au sein de l’entreprise, il faut dans nos process managériaux savoir faire la différence entre l’encadrement du Faire et de l’Être.

Selon Pierre-Yves, sans l’intelligence émotionnelle, on n’arriverait pas à être dans une logique de mise en confiance et de compréhension. C’est pour cela que le poste de coach de cœur et de la libération est créé au sein de l’entreprise Haute Savoie Habitat. Ce poste est rattaché directement à la direction générale avec le DRH et la DGF, et consiste à faire en sorte que chaque personne dans l’entreprise puisse trouver sa place et se sentir honorée. Le coach de cœur accompagne également le manager.

La confiance est pour Pierre-Yves Antras, la base qui leur a permis de dérouler tout ce qu’ils ont vu au plan technique y compris la notion de libération. Dans l’entreprise libérée, on donne le pouvoir à l’équipe, ce qui engendre une forme de responsabilisation. Ce concept d’entreprise libérée permet de reposer les questions au bon endroit.